WhatsApp et iMessage visage royaume-UNI interdiction de l’anti-terrorisme motifs

0
50

Le Premier Ministre établit le projet d’interdiction chiffré des services de messagerie sur l’anti-terrorisme motifs

Le Premier Ministre David Cameron veut répression de l’usage de la messagerie chiffrée de services, tels que WhatsApp et iMessage, pour prévenir les attaques terroristes en grande-Bretagne.

S’exprimant lors d’un événement d’hier, Cameron a dit qu’il veut interdire l’utilisation de services de messagerie en ligne qui ne peuvent pas être interceptées par les services de sécurité sur la surveillance des motifs.

C’est le principe clé: ne nous permettent d’espaces sûrs pour les terroristes de parler? Je dis non, nous n’avons pas.

Si les Conservateurs se maintenir au pouvoir après 2015, smartphone et tablette utilisateurs en grande-Bretagne peut être empêché d’utiliser les services populaires comme WhatsApp, Snapchat, iMessage et Facetime.

“Le prochain gouvernement devra légiférer à nouveau en 2016. Si je suis Premier Ministre, je ferai en sorte qu’il s’agit d’un texte de loi qui fait en sorte que nous n’avons pas permettre aux terroristes de l’espace pour communiquer les uns avec les autres,” dit-il.

“C’est le principe clé: ne nous permettent d’espaces sûrs pour eux de parler les uns aux autres? Je dis non, nous n’avons pas, et nous devrions légiférer en conséquence.”

Cameron, la déclaration d’intention vient chaud sur les talons de la semaine dernière fusillades à Paris, qui a vu 12 employés du magazine satirique français Charlie Hebdo, tué par des extrémistes.

“Les attentats de Paris, une fois de plus démontré l’ampleur de la menace terroriste que nous sommes confrontés et la nécessité de disposer de solides pouvoirs par le biais de notre intelligence et les organismes de sécurité et de police dans le but de garder les gens en sécurité,” dit-il.

“Les pouvoirs que je crois que nous avons besoin, que ce soit sur les communications de données ou sur le contenu de la communication, je suis très à l’aise que ceux-ci sont absolument droit moderne, la démocratie libérale.”

Ses commentaires ont alimenté la spéculation, le Gouvernement pourrait être prête à aller de l’avant une fois de plus avec les efforts visant à introduire les Données de Communication le projet de Loi.

Le projet de loi controversé, aussi connu comme La Charte des Fouineurs, cherche à rendre plus facile pour l’application de la loi et de renseignement de l’accès de communication de données, obligeant les Fai et les sites web de stocker des informations sur les utilisateurs pour au moins 12 mois.

En réponse à Cameron commentaires, Emma Carr, directeur des libertés civiles du groupe Big Brother Watch, a déclaré à l’aide de la Paris attaque de respirer une nouvelle vie dans le projet de loi serait “totalement inacceptable” et un gaspillage de ressources.

“C’est la mauvaise solution et détourner les ressources de porté des opérations de surveillance à un moment où les agences sont déjà de la difficulté à composer avec le volume des informations disponibles,” dit-elle.

“Au lieu de cela, le Gouvernement devrait se concentrer sur le nombre d’échecs de poursuivre la surveillance de personnes soupçonnées de constituer une menace.

“Ces échecs doivent être utilisées comme modèle pour ré-évaluer la prise de décision et la tenue des registres des processus des services de renseignement, ainsi que la formation et l’affectation des ressources dans la lutte contre le terrorisme de la communauté,” Carr ajouté.