Le gouvernement critiqué pour l’utilisation de Charlie Hebdo attaque pour relancer la Charte des Fouineurs

0
53

Surveillance

L’ICO et l’ISPA, frappe à la tentative du Gouvernement d’utiliser les attaques de Paris pour imposer davantage de pouvoirs de surveillance de la

Le Gouvernement a besoin de garder “la tête froide” au sujet de combien d’accéder à la sécurité des services à des personnes privées de données, dans le sillage de la semaine dernière à Paris, les fusillades.

C’est selon Christopher Graham, du royaume-UNI Commissaire à l’Information, qui a mis en garde le Gouvernement de prendre toutes décisions irréfléchies de restreindre l’utilisation du cryptage des services en ligne à des fins de surveillance.

“Nous devons garder la tête froide pour analyser attentivement les informations que les services de sécurité avaient accès à l’ [dans la course jusqu’à la fusillade] et comment ils l’ont utilisé avant nécessairement la conclusion que nous devons donner [le pouvoir] de plus en plus de nos informations privées de,” il a dit lors d’un discours marquant le 125e Roscoe à la Conférence de Liverpool John Moores University.

“Nous devons éviter les réactions de réflexe patellaire. En particulier, je suis inquiet au sujet de tout compromettre de chiffrement efficace pour les consommateurs de services en ligne.”

Ses commentaires suit les nouvelles plus tôt cette semaine, à propos du Premier Ministre envisage d’arrêter les gens à l’aide chiffrée des services de messagerie comme WhatsApp et iMessage, sur la lutte contre le terrorisme motifs.

Tel que rapporté par Pro hier, David Cameron a déclaré qu’il n’hésiterait pas à légiférer contre l’utilisation de ces services, qui doit son parti de rester au pouvoir au-delà de 2015, l’Élection Générale.

Graham a dire que l’offre de chiffrement des utilisateurs de services en ligne est une étape essentielle dans la lutte contre la cybercriminalité, mais accepte ces services pourraient être exploitées par des personnes qui les utilisent pour fonctionner sous le radar.

C’est pourquoi un sain équilibre doit être trouvé entre la protection de la vie privée des personnes, et de l’intérêt public en garder un œil sur les activités en ligne.

“En matière de sécurité, nous avons sûrement besoin d’un efficace, American-style de la vie privée et des Libertés Civiles Conseil de Surveillance ou l’équivalent à trouver le juste équilibre,” at-il ajouté.

L’ICO n’est pas la seule industrie de l’organe concerné par la poussée de donner les services de renseignement plus en ligne les pouvoirs de surveillance depuis l’attaque contre les bureaux et le personnel du magazine satirique français Charlie Hebdo.

Dans un communiqué, Nicolas Lansman, secrétaire général pour les Fournisseurs de Services Internet de l’Association (ISPA), a dit de le faire serait la “solution de facilité” pour les politiciens.

En particulier ceux qui sont déterminés à l’aide d’attaques de donner un nouvel élan à introduire le controversé de Communication de Données le projet de Loi, en l’occurence, Les Fouineurs de la Charte.

“La législation actuelle permet déjà suspects ” d’intercepter les communications par l’intermédiaire d’un bon de souscription, et la conservation de données de communication, ce qui est déjà retenus par le royaume-UNI, aurait également été à la disposition des services de renseignement et la police en vertu de la RIPA,” Lansman ajouté.

“Alors que le projet de Communication de Données projet de Loi aurait permis d’accéder à un plus vaste ensemble de données, il est douteux que cela aurait aidé à prévenir les incidents de Paris et de l’industrie et du royaume-UNI, les citoyens devraient être fournis avec une justification claire de pourquoi le projet de Loi est nécessaire maintenant.”