Des scientifiques créent des nanofils de seulement trois atomes

0
21

L’Invention pourrait entraîner dans les plus minces et les petits appareils

Des nanofils de mesure de trois atomes d’épaisseur ont été créés par des chercheurs AMÉRICAINS, ouvrant la voie à de petits transformateurs et plus mince gadgets dans l’avenir.

Une équipe du Laboratoire National d’Oak Ridge dans le Tennessee créé la plus fine du monde des fils à l’aide d’un faisceau d’électrons.

L’équipe était dirigée par Junhao Lin, un étudiant au Doctorat de l’Université Vanderbilt et chercheur au laboratoire. Le projet a été soutenu financièrement par le Département AMÉRICAIN de l’Énergie Bureau de la Science.

Les flexibles, les fils minces sont un millième de la taille de ceux qui se connectent de transistors dans l’électronique moderne.

Selon son conseiller Tanczacy Pantelides, de l’Université, Professeur émérite de Physique et de Génie de l’Université Vanderbilt, la technique représente une nouvelle façon de manipuler la matière à l’échelle nanométrique et doit redoubler d’efforts afin de créer des circuits électroniques de monocouches atomiques, le plus mince possible facteur de forme pour les objets solides.

Lin et son équipe taillé les fils de la transition métal-dichalcogenides (TMDCs). Combinant les métaux de molybdène ou de tungstène, soit avec du soufre ou de sélénium rend ces TMDCs.

Ces forme de monocouches atomiques, qui sont très recherchés par l’industrie de l’électronique pour la qualité exceptionnelle de leur force et de souplesse, de transparence et de high electron mobility.

Tout autre matériau monocouche, tels que le graphène, a ces caractéristiques, jusqu’à présent, les scientifiques ont eu du mal à les convertir en de dispositifs utiles. Alors que d’autres groupes de recherche ont déjà créé le fonctionnement des transistors et de la mémoire flash portes de TMDC de matériaux, cette dernière découverte fournit un moyen pour l’interconnexion de ces éléments de base.

“Ce sera susceptible de susciter un immense intérêt de la recherche dans la monocouche de la conception de circuit,” Lin a dit. “Parce que cette technique utilise l’irradiation d’électrons, on peut – en principe – être applicables à tout type d’électrons en fonction de l’instrument, tels que des faisceaux d’électrons de la lithographie.”

Alors que la recherche en est encore à ses premiers stades, Pantelides a dit: “Si vous vous laissez aller votre imagination, vous pouvez imaginer les tablettes et la télévision affiche qui sont aussi minces qu’une feuille de papier que vous pouvez rouler et bourrer dans votre sac ou votre poche.”

Lin triste de la nouvelle technique pourrait permettre de créer en trois dimensions des circuits par l’empilement des monocouches “comme des blocs Lego” et en utilisant des faisceaux d’électrons pour fabriquer les fils qui relient les couches empilées.

Plus d’informations sur la technique peut être trouvée dans la dernière édition de la revue Nature Nanotechnology.